Les fantasmes des Français

Les envies et les fantasmes sont-ils liés à la culture, et si « oui », quels sont les fantasmes les plus répandus en France ? Pour le savoir, découvrez ici quels sont les plus grands fantasmes des Français grâce aux résultats d’un sondage Ifop réalisé récemment auprès de 1 100 personnes de 18 à 69 ans.

Les fantasmes les plus populaires

Le sexe en extérieur 
L’un des fantasmes partagés par un grand nombre de Français consiste à faire l’amour à l’extérieur. Mais on distinguera ici deux types de pratiques proches mais pas exactement similaires.
Le premier fantasme consiste à avoir des rapports sexuels en pleine nature, soit dans une forêt ou sur une plage. C’est ici avant tout le côté sauvage qui attire et qui fait monter l’excitation jusqu’à une forme de bestialité instinctive, loin des règles de la civilisation.
L’autre fantasme de sexe en extérieur consiste cette fois à avoir des rapports sexuels dans des lieux publics plus ou moins fréquentés comme un cinéma, une boite de nuit, une voiture, voire même dans une ruelle ou un parking.


L’exhibitionnisme et le voyeurisme
Autre fantasme extrêmement répandu, le voyeurisme consiste cette fois à observer des personnes qui font l’amour, voire à regarder son propre partenaire en train d’avoir une relation sexuelle avec un/une autre. Ce fantasme est partagé par près d’un tiers des Français interrogés. Le voyeurisme est étroitement lié à l’exhibitionnisme qui consiste à faire l’amour en public ou en se sachant observé. C’est le cas de 25% des sondés qui avouent fantasmer sur le fait d’être surpris en plein ébat.
On rapproche également ces deux pratiques de l’échangisme ou du mélangisme qui en sont des variantes.


Les rapports de domination/soumission
Partagés par de nombreux sondés, ces fantasmes sont davantage dus à un phénomène de mode mais touchent autant les hommes que les femmes.
Selon les cas, on peut s’imaginer être dans la peau du dominateur ou du soumis et le fantasme peut ici aller jusqu’aux rapports sadomasochistes.


Le sexe virtuel
Le développement des technologies numériques a également vu l’apparition de fantasmes que l’on ne connaissait pas ou peu auparavant et qui concernent principalement les personnes les plus jeunes, habituées à ces outils.
Ainsi, on sait que près de 10% des Français ont déjà réalisé leur propre "sextape" et que beaucoup se sont déjà exhibés via une webcam ou ont envoyé des clichés coquins par e-mail ou par mms.
Mais le sexe virtuel, encore aujourd’hui technologiquement limité, permettra de véritables prouesses d’ici quelques années, ce qui risque d’élargir encore le champ de nos fantasmes et débrider notre sexualité d’une manière encore plus forte.
Ce que l’on appelle déjà le cybersexe - ou encore le sexe haptique - est d’ailleurs déjà un fantasme pour les plus imaginatifs qui aimeraient pouvoir par exemple avoir une relation sexuelle à distance en s’aidant de sextoys connectés ou encore de faire l’amour à un partenaire entièrement virtuel ou robotisé.

R.W.

© stryjek - Fotolia.com/ (principale): © stefan_weis - Fotolia.com

Newsletter

Pour ne rien manquer de l’actu eDesirs, le Mag rencontre abonnez-vous Gratuitement à notre newsletter